Les greffes en implantologie

1/ Greffe osseuse intra sinusienne ou Sinus Lift


Lors de la mise en place d’implants dentaires au niveau des molaires supérieures, le chirurgien dentiste est souvent confronté à un manque de volume osseux. Cette situation est due à la présence, à ce niveau, du sinus maxillaire qui est une cavité remplie d’air. Par conséquent la mise en place des implants dans cette zone nécessite souvent de réaliser un sinus lift, qui consiste à combler le fond du sinus maxillaire grâce à une greffe osseuse.


Nature du greffon osseux

Dans la plupart des cas, le greffon osseux est un substitut osseux d’origine animale ou synthétique, ce qui évite d’avoir à réaliser un prélèvement osseux. Dans certains rares cas, un prélèvement peut être réalisé au niveau du crâne ou de la mâchoire du patient. L’os ainsi récupéré est alors utilisé pour réaliser la greffe.


La technique de greffe

Pour mettre en place le greffon, il faut réaliser un accès vers l’intérieur du sinus. Deux techniques principales sont décrites :


  1. L’accès latéral : il permet de réaliser des greffes de volume important. Une abord est réalisée sur la paroi externe du sinus maxillaire permettant d’obtenir un large accès avec une visibilité maximale de la zone opératoire.


  1. L’abord crestal (ou technique des ostéotomes) : cette technique est réservée aux greffes de volume réduit. 


  1. En fonction des situations, les implants peuvent être mis en place simultanément à la greffe osseuse, ou de façon différée.



Contre-indications aux sinus lifts

Les contre-indications aux sinus lifts sont rares. Comme pour tout acte chirurgical, l’état de santé du patient sera contrôlé au préalable. L’état du sinus doit également faire l’objet d’une attention particulière et, en cas de doute, un avis ORL sera demandé.


Suites opératoires

Les suites opératoires des sinus lifts sont le plus souvent simples et peu douloureuses. Comme après toute intervention chirurgicale, un œdème, un léger saignement et un hématome peuvent apparaître. Dans tous les cas, le suivi de la prescription et des conseils de votre chirurgien-dentiste est impératif.


  2/ greffe osseuse d’apposition ou prélèvement ramique ou mentonnier


  Après l’extraction d’une dent, le volume osseux de la zone édentée peut diminuer rapidement. Cette diminution risque de rendre difficile, voire impossible, la mise en place d’implants dans cette zone. En cas de volume osseux trop faible, un petit fragment d’os peut être apporté à ce niveau pour augmenter ce volume et permettre la pose de l’implant.


Zones de prélèvement du greffon

      Si le volume d’os à prélever est relativement faible, les sites de prélèvement privilégiés sont le menton et la zone située au niveau des molaires inférieures. Si le volume d’os à prélever est très important, l’os peut être prélevé sur d’autres zones, notamment au niveau du crâne. Ce dernier prélèvement ne pouvant se faire qu'en milieu hospitalier.

      Il existe aujourd'hui des greffons d'os d'origine bovine ou humaine provenant de banques d'os et présentant toutes les garanties d'inocuité aprés de nombreux traitements qui peuvent éviter un deuxième site opératoire.


Mise en place du greffon 

      Le fragment d’os prélevé est mis en place à l’aide de vis d’ostéosynthèse. Pour que le greffon se soude à l’os receveur, une période de 4 mois d’attente est habituellement nécessaire. Les implants peuvent alors être mis en place et les vis d’ostéosynthèse sont en général retirées à ce moment.

 

Suites opératoires

     Comme après toute intervention chirurgicale, un œdème, un léger saignement et un hématome peuvent apparaître. Dans tous les cas, le suivi de la prescription et des conseils de votre chirurgien est impératif



© Docteurs Fleur et Florian NADAL